Problèmes et simplicité

Nous vivons dans un monde qui, jour après jours, est de plus en plus compliqué. Il suffit de voir défiler les articles cherchant votre attention avec des titres tels que « 8 solutions pour … ». Le nombre de résultats sur Google est d’environ 456.000.000 !

Comment sommes-nous arrivé à avoir besoin de tant de solutions ? Avons-nous tant de problèmes ? Pourtant, avec les progrès réalisés ces 100 dernières années, la technologie devrait nous aider et nous simplifier la vie.

Nous apprenons tellement de choses, lors de nos années d’études, à travers les médias, en suivant des formations pour notre travail. Malgré ça, nous n’apprenons pas suffisamment. En tout cas, c’est ce que l’on pourrait croire. Toujours d’après Google, si vous cherchez « 10 choses à savoir … », vous obtiendrez environ 131.000.000 résultats !

Savons-nous vraiment si peu de choses et avons-nous vraiment tant de problèmes à régler dans notre quotidien ?

Revenir à l’essentiel

Tout en écrivant cela, je me demandais combien de résultats j’allais trouver … environ 11.000.000 ! Mais l’essentiel n’est pas la même chose pour tout le monde. En fait, qu’est-ce qui est essentiel dans notre vie ? La définition d’essentiel est :

Qui est indispensable pour que quelque chose existe : L’air est essentiel à la vie.

Mis à part l’oxygène, l’eau et une nourriture saine (si nous voulons avoir une qualité de vie), l’essentiel n’est pas le bonheur, mais l’épanouissement. Lorsque nous faisons ce que nous aimons, lorsque nous vivons selon nos valeurs, le bonheur fera automatiquement partie de notre vie. Être épanoui est quelque chose que l’on ressent, que l’on transmet.

« On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux. » – Antoine de Saint-Exupéry

Pourquoi nous préoccuper des problèmes dont les médias et multi-nationales essayent de nous convaincre jour après jour ? Depuis mes 20 ans, je suis persuadée que nos grands-parents étaient plus heureux que nous le sommes. Certes, ils ont connu la guerre, avaient un mode de vie bien plus difficile que le nôtre, mais au moins, ils n’avaient pas autant de préoccupations. Je ne dénigre pas du tout le progrès et les avancées technologiques, mais sincèrement, avons-nous besoin d’autant de choses, qu’elles soient matérielles ou autres ?

La prochaine fois que vous avez un problème, posez-vous cette question :

  • Dans le pire des cas, qu’est-ce qui va se passer ?

Est-ce vraiment si grave ? Ensuite cherchez la solution. Une fois la ou les solution(s) trouvée(s), posez-vous la question suivante :

  • Dans le meilleur des cas, que va-t-il se passer ? Quelle est la meilleure chose qui puisse m’arriver ?

Maintenant, ne pensez plus qu’à cette meilleure option. Vous vous sentirez plus léger, plus optimiste et plus heureux. Car même si le pire des cas se présente, vous avez déjà la solution.

Les pessimistes trouveront sûrement que vous n’êtes pas réalistes. Ils vous critiquerons peut-être. Mais cela ne changera en rien comment vous vous sentirez. Plus vous ferez cet exercice, mieux vous vous sentirez. Car nous apprenons plus de nos erreurs que de notre succès. Et lorsque vous prévoyez le pire des cas, tout en cherchant déjà la solution, c’est comme apprendre de vos erreurs. Vous apprendrez bien plus sur la vie et sur vous-même que lors d’une recherche sur Google. Et n’oublez pas :

« L’essentiel est sans cesse menacé par l’insignifiant. » – René Char

Donnez votre avis / Share your opinion / Comparte tu opinion :

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.