MTC : La théorie des Méridiens

Les Méridiens, ou canaux, sont des voies invisibles à travers lesquels circule le Qi,qui forment un réseau énergétique qui relie toutes les parties du corps, et le corps à l’univers. La MTC comprend que notre corps est composé de douze méridiens principaux. Chacun est lié à un système d’organes spécifiques. Le réseau des méridiens relie les méridiens les uns aux autres et connecte toutes les structures du le corps, tel que la peau, les tendons, les os, les organes internes, les cellules, les atomes. Selon la MTC, les méridiens communiquent l’intérieur et l’extérieur ainsi que les couches externes du corps avec celles internes du corps. Ce réseau interdépendant et animé à travers lequel le Qi circule librement fait du corps un tout organique.Le réseau méridien est comme un système d’autoroutes, de routes et de rues qui relie les grandes villes. Les autoroutes (méridiens) et les villes (organes) constituent une carte énergétique (le corps). C’est grâce à ce système de routes que l’énergie (Qi) fonctionne. Par exemple, si les rues internes d’une ville sont bloquées à la circulation, cette situation pourra poser un problème avec les routes menant à cette ville. Si la circulation s’aggrave, même les villes reliées par les principales autoroutes rencontreront un problème. Deux villes peuvent être bien et le trafic peut être fluide dans leurs environs. Pourtant, s’il y a un accident de la circulation et le trafic s’accumule sur l’une des routes reliant ces deux villes, éventuellement une ou deux de ces villes se trouveront touchées par la congestion du trafic. Cette analogie offre un moyen de comprendre comment les blocages dans les méridiens peuvent causer des problèmes dans les organes.Les méridiens forment un puissant système d’information au sein duquel chaque organe a également son propre système de données. En plus de transmettre le Qi, les méridiens transmettent également des informations aux systèmes d’organes. C’est à travers les méridiens et la circulation du Qi que les différentes parties de l’organisme communiquent les unes avec les autres, plus vite que la vitesse de la lumière. Fait intéressant, les méridiens sont également sensibles aux temps et lieu. Ils reflètent et répondent à l’énergie du changement des saisons, du moment de la journée et du climat d’un endroit particulier. La MTC comprend que lorsque le système des méridiens fonctionne bien, le corps (y compris son esprit et les émotions) est en bonne santé et maintient l’homéostasie, un état dynamique de l’harmonie interne, où les énergies Yin et Yang fonctionnent de façon transparente.

L’ancien texte médical Nei Jing dit : “La fonction du canal (méridien) est de transporter le Qi et le sang et de faire circuler le Yin et le Yang pour nourrir le corps.” Vu que les méridiens répondent à la stimulation et effectuent ainsi la transmission des informations, ils ont la capacité d’apporter l’énergie de guérison à des parties locales, ainsi que lointaine, de l’organisme. Cela peut créer des changements physiologiques et autres lorsque le Qi circule. C’est cette fonction que l’acupuncture et l’acupressure (Tui Na) utilisent : à des points spécifiques le long du méridien, la circulation du Qi peut être améliorée ou modifiée avec des aiguilles ou avec la pression du doigt ou des mains. La pratique énergétique du Qi Gong, avec ses postures et mouvements, affecte également la circulation du Qi.

Les voies de l’énergie et les systèmes d’organes fournissent à la MTC un cadre pour identifier la racine des problèmes de santé et les diagnostics pour les guérir. Le travail des méridiens est de réglementer les fonctions d’énergie du corps et de les garder en harmonie. Si un dysfonctionnement se produit, l’acupuncture ou autre thérapie peut stimuler le(s) méridien(s) concerné(s) pour aider à ramener un organe affecté à l’équilibre. Si le Qi stagne trop longtemps dans n’importe quel méridien, il peut se bloquer et se transformer, ouvrant la voie à des conditions qui peuvent créer une masse physique. Les méridiens dysfonctionnels peuvent aussi devenir sensibles à des facteurs pathogènes externes qui peuvent migrer vers les organes le long de la route du méridien affecté.

Selon la théorie des méridiens en MTC : “Tant que le Qi circule librement à travers les méridiens et les organes travaillent en harmonie, le corps peut éviter la maladie.”

Traditional Chinese Medicine

Traditional Chinese medicine (TCM) (Simplified Chinese: 中医; Pinyin: Zhong Yi: “Chinese medicine”) refers to a wide range of medical practices and share theoretical concepts that were developed in China and are based on a tradition of more than 2,000 years, including herbal remedies, acupuncture, Tui Na massage (acupressure), exercise (Qi Gong), and nutritional therapy. These practices are considered alternative medicine in the Western world.

Main treatment modalities of TCM

Often, Western practitioners and their patients or clients derive their understanding of TCM from acupuncture. However, acupuncture is only one of the main treatment modalities of this complete medical system based on the understanding of Qi or vital energy. These main treatments are:

  • Qi Gong: a practice based on energy, made of simple movements and postures. Some Qi Gong systems also focus on breathing techniques.
  • Chinese herbal medicine: the use of combinations or herbal formulas to strengthen and support the function of organ systems.
  • Acupuncture: the insertion of needles into acupuncture points to help the smooth flow of Qi.
  • Tui Na: the use of specific hand techniques to help Qi flow smoothly.
  • Nutritional therapy: the prescription of certain healing foods based on their energy essences or energy signatures, not their nutritional value.
  • Chinese psychology: understanding emotions and their relationship to internal organ systems and their influence on health.

Chinese medicine is based on the theory of the human being in good health, from a physiological, psychological, anatomical, etc. point of view. It seeks to understand human beings as a whole. Chinese medicine takes only barely the anatomical structures into account, and is primarily concerned with the identification of functional entities (that regulate digestion, breathing, aging, etc.). Health is seen as a harmonious interaction of these entities and the outside world, however the disease is interpreted as a lack of harmony in the interaction.

Why am I talking about Chinese medicine? Just because no doctor was able to link all the troubles that have arisen all at once, without having a relationship with each other. It is only thanks to Chinese medicine, especially acupuncture and nutritional therapy that my body has recovered its health in no time. After the second acupuncture session, I noticed an almost miraculous change, and yet it has nothing of a miracle. Just listen to what the body wants to tell us.

Acupuncture, however, was not new to me, nor the theory of Chinese medicine. I let myself be driven by doctors to conduct tests and examinations, and to consult specialists. None has found a solution. All they did was prescribe me medication that did not help me, but my condition worsened. After six months, I had the good sense to seek an acupuncturist who, from the first session, helped me. I canceled the exams that I had yet to do as well as consultations with specialists.

Now, I go once a week at the acupuncturist, until I’m 100% healthy again and I changed my diet. I feel good, in great shape.

La médecine traditionnelle chinoise

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) (chinois simplifié: 中医; pinyin: Zhong Yi: «La médecine chinoise») se réfère à un large éventail de pratiques de la médecine et partage des concepts théoriques qui ont été développés en Chine et sont basés sur une tradition de plus de 2.000 ans, comprenant les plantes médicinales, l’acupuncture, le massage Tui Na (acupressure), l’exercice (Qi Gong), et la thérapie alimentaire. Ces pratiques sont considérées comme médecine alternative dans le monde occidental.

Principales modalités de traitement de la MTC

Souvent, les praticiens occidentaux et leurs patients ou clients tirent leur compréhension de la MTC de l’acupuncture. Cependant, l’acupuncture est une seule des modalités de traitements principaux de ce système médical complet fondé sur la compréhension du Qi ou énergie vitale. Ces traitements principaux sont les suivants:

  • Qi Gong : une pratique de l’énergie, englobant des mouvements et des postures simples. Certains systèmes de Qigong mettent également l’accent sur les techniques de respiration.
  • Phytothérapie chinoise : l’utilisation de combinaisons ou des formules à base de plantes pour renforcer et soutenir la fonction des systèmes d’organes.
  • Acupuncture : l’insertion d’aiguilles dans les points d’acupuncture pour aider la circulation du Qi en douceur.
  • Tui Na : l’utilisation de techniques de mains spécifiques pour aider les flux du Qi en douceur.
  • Thérapie alimentaire : la prescription de certains aliments pour la guérison en fonction de leurs essences d’énergie ou de signatures de l’énergie, et non la valeur nutritive.
  • Psychologie chinoise : la compréhension des émotions et leur relation avec les systèmes d’organes internes et leur influence sur la santé.

La médicine chinoise se base sur la théorie de l’être humain en bonne santé, d’un point de vue physiologique, psychologique, anatomique, etc. Elle cherche à comprendre l’être humain dans son ensemble. La médicine chinoise tient à peine compte des structures anatomiques, et est principalement concernée par l’identification des entités fonctionnelles (qui régulent la digestion, la respiration, le vieillissement, etc.). La santé est perçue comme une interaction harmonieuse de ces entités et le monde extérieur, la maladie en revanche est interprétée comme un manque d’harmonie dans l’interaction.

Pourquoi je vous parle de médecine chinoise ? Tout simplement parce qu’aucun médecin n’a pu faire le lien entre tous les maux qui ont surgi tous à la fois, sans pour autant avoir une relation les uns avec les autres. Ce n’est que grâce à la médecine chinoise et plus particulièrement l’acupuncture et la thérapie alimentaire que mon corps a retrouvé sa santé en un rien de temps. Après la deuxième séance d’acupuncture, j’ai noté un changement quasi miraculeux, et pourtant cela n’a rien du miracle. Il suffit d’écouter ce que le corps veut nous dire.

L’acupuncture n’était pourtant pas nouvelle pour moi, ni la théorie de la médecine chinoise. Je me suis laissée entraînée par les médecins à faire des analyses et examens, à consulter des spécialistes. Aucun n’a trouvé une solution. Tout ce qu’ils faisaient était me prescrire des médicaments qui ne m’aidaient pas, mais qui empiraient mon état. Après six mois, j’ai eu la bonne idée de chercher un acupuncteur qui, dès la première séance, m’a aidé. J’ai annulé les examens que je devais encore faire ainsi que les consultations chez les spécialistes.

Maintenant, je vais encore une fois par semaine chez l’acupuncteur, le temps d’être à nouveau à 100% en bonne santé et j’ai changé mon alimentation. Je me sens bien, en pleine forme.